Paroles et histoire de la chanson folk irlandaise "The Spinning Wheel"

"The Spinning Wheel" Histoire et contexte

"The Spinning Wheel" a été écrit au milieu des années 1800 par un avocat et poète irlandais nommé John Francis Waller. C'est une belle ballade écrite en temps de valse (3/4 fois). Pour mieux comprendre la chanson, vous voudrez savoir que " un chara " signifie "cher" et "The Coolin" se réfère à un air traditionnel irlandais appelé "An Chúilfhionn", qui se traduit par "The Fair-Haired One".

Versions remarquables de "The Spinning Wheel"

Cathy Harrop
Sharon Murphy
Les chanteurs Shamrock

Paroles de chanson "The Spinning Wheel"

Mellow le clair de lune pour briller commence
Près de la fenêtre, la jeune Eileen tourne
Bent o'er le feu sa grand-mère aveugle assis
Est crooner et gémir et tricoter somnolent.

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

"Eileen, une chara , j'entends quelqu'un tapoter"
"C'est le lierre chère mère contre le battement de verre"
"Eily, j'entends sûrement quelqu'un soupirer"
"C'est la mère saine chérie des vents d'automne qui meurent."

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

"Quel est le bruit que j'entends à la fenêtre je me demande"
"Ce sont les petits oiseaux gazouillant, le houx-buisson sous"
"Qu'est-ce qui vous pousse à pousser et à déplacer vos selles
Et chanter tout faux la vieille chanson de 'The Coolin'? "

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

Il y a une forme à la croisée, la forme de son vrai amour
Et il chuchote, le visage penché, "Je t'attends, amour"
Levez-vous sur le tabouret, à travers la marche en treillis légèrement
Et nous irons dans le bosquet pendant que la lune brillera. "

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

La servante secoue la tête, pose sur ses lèvres ses doigts
Se lève du tabouret, aspire à aller et s'attarde encore
Un regard effrayé se tourne vers sa grand-mère somnolente
Met un pied sur le tabouret, fait tourner la roue avec l'autre.

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

Paresseusement, facilement, balance maintenant la roue ronde
Lentement et humblement on entend maintenant le son de la bobine
Noiseless et léger au treillis au-dessus d'elle
La femme de chambre saute alors aux bras de son amant.

Mille, joyeusement, sans bruit
Balançoire la roue, tourne la roue tandis que le pied remue
Spritely et légèrement et joyeusement sonner
Trille la douce voix de la jeune fille qui chante.

Plus lent et plus lent et plus lent les anneaux de roue
Abaisser et abaisser et abaisser les anneaux de bobine
E're la bobine et la roue ont arrêté leur sonnerie et se déplaçant
A travers le bosquet, les jeunes amoureux passent au clair de lune.